résonance

Le corps humain émet de l’énergie à une longueur d’ondes de 9,17μm. Par conséquent, il reçoit de l’énergie de manière optimale si celle-ci est dans une gamme de longueurs d’ondes comprises entre 5,6 et 14μm. Ces longueurs d’ondes sont celles des infrarouges lointains.

Il existe plusieurs études qui mettent en avant les bénéfices des infrarouges à longues ondes utilisés à des fins thérapeutiques pour des pathologies inflammatoires, dont le traitement des douleurs aiguës ou chroniques lombaires, cervicales, des articulations (arthrite, foulures, entorse), et douleurs musculaires.

Le flux sanguin durant l’hyperthermie peut s’élever jusqu’à 13 litres par minute au lieu de 5 à 7 litres par minute au repos. La profonde pénétration des rayons infrarouges génère un échauffement conséquent au sein des muscles et des organes internes. Le corps répond à cette chaleur par une augmentation hypothalamique à la fois du volume et du rythme cardiaque. Grâce aux efforts bénéfiques du cœur, les résultats attendus de l’entrainement cardio-vasculaire sont atteints. L’eau et les fluides corporels absorbent fortement l’énergie des infrarouges longs car ils ont la même fréquence vibratoire. Dès lors, l’eau et les autres fluides corporels (sécrétions, liquide lymphatique, sang…) sont plus actifs et disposent de plus d’énergie. Les rayons infrarouges longs entrent en contact avec le corps et se focalise sur les amas anormaux présents dans le sang, dans les espaces intercellulaires et intracellulaires, les engageant à se diviser en plus petits groupes, ce qui
permet d’alléger le métabolisme et d’éliminer plus rapidement les toxines intra et extracellulaires, tout en réduisant l’acide lactique intracellulaire et en oxygénant les tissus. Cet effet est déjà suffisant pour améliorer la santé.

Laisser un commentaire